Archconfraternité “Le Sang”

Nos Titres Sacrés

Saint Christ
le Sang

Auteur: Francisco Palma Burgos
Année: 1940-1941 | Restaurations: 1993, 2010 y 2019 par le restaurateur Estrella Arcos Von Haartman

Sa bénédiction a eu lieu le 5 avril 1941, Samedi de la passion, dans son siège canonique, la paroisse de Santa Cruz et San Felipe Neri. Elle remplace l’image précédente, par un auteur anonyme, bien qu’elle date du deuxième tiers du XVIe siècle environ et perdu dans le pillage et l’incendie des églises et des couvents, a eu lieu à Malaga en mai 1931. L’image sacrée représente le Christ déjà mort sur la croix après avoir été transpercé par les Romains. L’Archconfraternité célèbre sa fête le premier dimanche de juillet, coïncidant avec la célébration du Précieux Sang du Christ et l’après-midi du Mercredi Saint, le Saint Christ, sort en procession avec une série d’images secondaires qui représentent le mystère de la Lanzada.

Sainte Marie
de Consolation et de Larmes

Auteur: Anonyme, attribué à Fernando Ortiz, bien qu’il subisse certaines
transformations avec les restaurations successives
Année: XVIIe-XVIIIe siècle | Restaurations: 1929 et 1932 par Francisco Palma García. En 1972, par Luis Álvarez Duarte. En 2019, par Francisco Naranjo

Sainte Marie de Consolation et de Larmes a été bénie le dimanche 10 mars 1929, par Saint Manuel González, évêque de Malaga. L’image est une sculpture anonyme du XVIIIe siècle, bien qu’attribuée à Fernando Ortiz. Cependant, après la restauration entreprise en 2019 par Francisco Naranjo, la paternité de la Vierge pourrait tomber sur Antonio del Castillo, et donc, la sculpture daterait du XVIIe siècle. L’Archconfraternité célèbre sa fête le premier dimanche de septembre, le 4 du même mois étant la fête de Notre-Dame de Consolation. Enfin, l’image de la Sainte Vierge sort en procession l’après-midi du Mercredi Saint.

Référence historique

La dévotion et le culte au Précieux Sang de Jésus-Christ sont profondément enracinés dans l’histoire de l’Église, atteignant une grande apogée au Moyen Âge. Il est arrivé à Malaga grâce à l’Ordre de la Miséricorde, qui a été créé dans notre ville en 1499.

En 1507, l’Ordre a obtenu un solaire de la ville en face de la Porte de Granada, dans la banlieue du bétail, consacrant son église en 1509. C’est dans ces années où il est nécessaire de localiser la fondation de la Confrérie du Sang à Malaga, attaché à la communauté mercédaire. Les constitutions primitives de l’Archconfraternité du Sang datent de cette année 1507. Par conséquent, la fondation de cette archconfraternité remonte à la fin du XVe siècle ou au début du XVIe siècle, ce qui en fait l’une des plus anciennes de la ville.

Au début du XVIIe siècle, la pertinence de la Confraternité dans la ville de Malaga est telle qu’elle vient d’acquérir le caractère d’Archconfraternité grâce à son antiquité et aux privilèges papaux qu’elle acquiert au fil des années : l’agrégation à différentes confréries des États pontificaux, les indulgences, etc. Au cours de ce siècle, trois confréries subsidiaires voient également le jour dans l’Archconfraternité, devenue indépendante plusieurs années plus tard : la Confrérie des Blessures et de la Colonne (1634), celle des 72 Frères du Saint Suaire (1644), encore aujourd’hui dans le Sang, et celle de Notre Père Jésus de l’humilité (1694).

À la fin du XVIIIe siècle, l’Ordre de la Miséricorde a érigé un nouveau temple et l’Archconfraternité a également construit une chapelle à part entière. Au 19ème siècle, en 1835, avec la confiscation, l’Archconfraternité du Sang traverse des moments difficiles. En 1858, le sculpteur de Malaga Antonio Gutiérrez de León y Martínez, frère de la Corporation, sculpta et fit don d’une image de la Virgen de los Dolores. Cependant, la sortie processionnelle faite le Jeudi Saint en 1867 était la dernière que notre Archconfraternité ferait au 19ème siècle. À la fin de ce siècle, les circonstances politiques empêchent le culte extérieur, il est donc obligé de suspendre son départ processionnel comme le font la plupart des autres confréries, bien que le culte intérieur continue.

Au début du XXe siècle, l’enthousiasme de plusieurs frères fait intensifier le culte du Saint-Christ. La procession a repris à la Semaine Sainte en 1919 et, en 1920, Don Antonio Baena Gómez a été nommé frère aîné, commençant l’une des étapes les plus splendides de cette Archconfraternité. Sous son mandat, tous les articles du cortège sont renouvelés et les images de Longinos à cheval et une jupe sont incorporées au trône. C’est en 1929 que les réformes ont été achevées avec l’incorporation du deuxième trône à la sortie processionnelle avec l’image de Marie Très Sainte de Consolation et de Larmes, bénie par Saint Manuel González García, évêque du diocèse.

Toute la splendeur a été interrompue avec les événements de 1931 et la guerre civile qui a commencé en 1936. L’Archconfraternité perd presque tout son héritage et ne récupérera le cortège qu’en 1941, date à laquelle elle procède à une nouvelle crucification qui remplace celle primitive perdue lors de l’incendie de 1931. C’est dans la dernière décennie du XXe siècle, lorsque l’Archconfraternité du Sang a recommencé un processus de régénération de tout son patrimoine. En 1996, le trône de Santo Cristo a été libéré et un an plus tard, en 1997, le groupe sculptural de la Lanzada Sacrée a été achevé. Immergé au 21e siècle, en 2008, le trône de la Vierge est libéré et, en 2012, la broderie de la verrière est renouvelée. Le manteau de procession de la Sainte Vierge, la plus longue de la semaine sainte de Malaga, a été libéré en 2016.

Cultes principaux

L’un des principaux objectifs de notre Archconfraternité est de promouvoir l’adoration publique de nos Détenteurs Sacrés, le Très Saint Christ de Sang et Marie Très Sainte de Consolation et de Larmes, ainsi que le Saint Suaire. De tous les cultes que notre Archconfraternité célèbre, les suivants sont les plus remarquables:

Le troisième week-end du Carême, nous célébrons un Triduum solennel en l’honneur de nos Titres Sacrés, se terminant dimanche avec la fonction principale solennelle d’Institut. Pendant la fonction susmentionnée, les médailles sont imposées aux nouveaux frères et certaines distinctions sont décernées à des frères ou à des personnalités éminentes. Les Titres Sacrés président un autel expressément préparé pour ces cultes solennels.

La procession que l’Archconfraternité effectue chaque année la nuit du Mercredi Saint est l’expression maximale de la Foi et Culte Publique que nous offrons à nos Sacrés Détenteurs. C’est pour cette raison que le Conseil d’Administration et chacune des confréries qui composent notre procession du Mercredi Saint prendront un soin extrême dans leur conduite et leur développement, pour le plus grand honneur et la plus grande gloire des Sacrés Détenteurs.

Le 1er juillet, l’Église célèbre la fête du Très Précieux Sang de Jésus-Christ. Pour cette aison, notre Archconfraternité célèbre le premier samedi de juillet une fonction liturgique solennelle en l’honneur du Très Saint Christ du Sang, dans laquelle le Seigneur préside un autel de culte et est exposé en ‘baiser les pieds’ (besapiés) pour la vénération de tous les fidèles et frères.

Le 4 septembre, l’Église célèbre la fête de Notre-Dame de Consolation. Pour cette raison, notre Archconfraternité célèbre le premier samedi de septembre une fonction liturgique solennelle et une chanson du Salve Regina en l’honneur de Marie Très Sainte de Consolation et de Larmes, qui préside un autel culte préparé pour la célébration et est exposé en ‘baiser les mains’ (besamanos).

Déjà en octobre, mois du Saint Rosaire par excellence, nous avons célébré une messe solennelle en l’honneur de la Bienheureuse Vierge de Consolation et de Larmes. Plus tard, Notre Mère est en procession sur certaines ’andas’ et avec un maximum de souvenirs dans les rues des paroissiens, accompagné de la récitation du Saint Rosaire et de la musique de chapelle.

Station de pénitence

La procession du mercredi saint est l’expression maximale de la foi et du culte public que les archfrads offrent à nos Titres Sacrés. Nos frères portent la robe nazaréenne, rouge dans la section Christ et mauve dans la section Vierge.

Trois des meilleures bandes de la province participent également à la procession: la Bande de Clairons y Tambours du Service royal des incendies de Malaga, l’Association musicale de Vera Cruz de Campillos (Málaga) et l’Association musicale-culturelle de Notre-Dame de la Paix à Malaga.

Notre cortège part au coucher du soleil et son entrée se produit à l’aube après avoir parcouru les rues de la ville entre la ferveur et le souvenir du peuple de Malaga, ainsi que des étrangers surpris par la force de nos hommes de trône, hommes et femmes chargés de porter le Très Saint Christ et la Sainte Vierge sur leurs trônes de procession.

Le point culminant de notre procession est la Plaza del Obispo, où notre Archconfraternité, au pied de la cathédrale Notre-Dame de l’Incarnation, effectue sa saison de pénitence, priant devant les trônes de nos Titres Sacrés.